Niveaux de performance

Les niveaux des performances d’un bâtiment neuf sont caractérisés par

  • Un niveau « Énergie » basé sur l’indicateur BilanBEPOS,
  • Un niveau « Carbone » basé sur :
    • Eges : Indicateur des émissions de Gaz à Effet de Serre sur l’ensemble du cycle de vie
    • EgesPCE : Indicateur des émissions de Gaz à Effet de Serre de produits de construction et des équipements utilisés

Sont définis quatre niveaux de performance énergétique pour le bâtiment à énergie positive et deux niveaux de performance environnementale relative aux émissions de gaz à effet de serre.

Remarques :

  • La méthode de calcul de ces indicateurs est décrite dans la rubrique « Méthode d’évaluation ».
  • Le référentiel, « Énergie – Carbone »’ pour les bâtiments neufs – Méthode d’évaluation de la performance énergétique et environnementale des bâtiments neufs, décrit également la méthode de calcul pour des indicateurs complémentaires, à caractère informatif, relatifs :
    • au recours aux énergies renouvelables,
    • au confort d’été,
    • aux impacts environnementaux hors émissions de gaz à effet de serre est également décrite.

Niveaux de performance relatifs au bilan énergétique

L’évaluation de la performance d’un bâtiment relative au bilan énergétique est faite par comparaison avec un niveau de bilan énergétique maximal, BilanBEPOS,max.

BilanBEPOS  ≤  BilanBEPOS,max

L’échelle des niveaux de performance énergétique du bâtiment à énergie positive comporte quatre niveaux de performance.
Les niveaux « Énergie 1 », « Énergie 2 » et « Énergie 3 » permettent d’afficher une progressivité dans l’amélioration de l’efficacité énergétique et du recours à la chaleur et à l’électricité renouvelable pour le bâtiment :

  • Les premiers niveaux, « Énergie 1 », « Énergie 2 » constituent une avancée par rapport aux exigences actuelles de la réglementation thermique (RT2012). Leur mise en œuvre doit conduire à une amélioration des performances du bâtiment à coût maitrisé, soit par des mesures d’efficacité énergétique, soit par le recours, pour les besoins du bâtiment, à des énergies renouvelables (notamment la chaleur renouvelable).
  • Le niveau « Énergie 3 » constitue un effort supplémentaire par rapport aux précédents niveaux. Son atteinte nécessitera un effort en termes d’efficacité énergétique du bâti et des systèmes et un recours significatif aux énergies renouvelables, qu’il s’agisse de chaleur ou d’électricité renouvelable.
  • Enfin, le dernier niveau « Énergie 4 » correspond à un bâtiment avec bilan énergétique nul (ou négatif) sur tous les usages et qui contribue à la production d’énergie renouvelable à l’échelle du quartier.

Niveaux de performance relatifs au bilan énergétique

Niveaux de performance relatifs aux émissions de gaz à effet de serre

L’évaluation de la performance du bâtiment relative aux émissions de gaz à effet de serre est faite par comparaison avec un niveau d’émission de gaz à effet de serre maximal sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment, Egesmax, et avec un niveau d’émissions de gaz à effet de serre relatif aux produits de construction et équipements, Egesmax,PCE.

Eges  ≤  Egesmax & EgesPCE  ≤  EgesPCEmax

L’échelle des niveaux de performance relatifs aux émissions de gaz à effet de serre comporte deux niveaux :

  • le niveau « Carbone 1 » se veut accessible à tous les modes constructifs et vecteurs énergétiques ainsi qu’aux opérations qui font l’objet de multiples contraintes (zone sismique, nature du sol…) ; il vise à embarquer l’ensemble des acteurs du bâtiment dans la démarche d’évaluation des impacts du bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie et de leur réduction ;
  • le niveau « Carbone 2 » vise à valoriser les opérations les plus performantes ; il nécessite un travail renforcé de réduction de l’empreinte carbone des matériaux et équipements mis en œuvre, ainsi que celui des consommations énergétiques du bâtiment.

Niveaux de performance relatifs aux émissions de gaz à effet de serre