Focus : Performance environnementale

Objectifs : la promotion des bâtiments à faible empreinte carbone

1. Réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment

Au travers de la stratégie nationale bas-carbone, adoptée en novembre 2015, la France s’est fixé comme objectif ambitieux la réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030. Dans ce cadre, la loi de transition énergétique pour la croissance verte a prévu une prise en compte, dès 2018, des émissions de GES dans la définition de la performance de chaque construction neuve.

2. Evaluer l’empreinte carbone dès la construction d’un bâtiment

L’ambition de l’expérimentation est d’étudier la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’un bâtiment, de sa construction à sa démolition. Les produits de construction et équipements ont un impact carbone significatif. Aussi, le référentiel permet au travers de deux indicateurs, d’évaluer l’impact carbone global du bâtiment et celui des produits et des équipements qui le composent.

3. Valoriser les matériaux recyclables et l’économie circulaire

Afin de prendre en considération l’impact environnemental complet, l’expérimentation prend en compte le réemploi et la valorisation des matériaux issus de sa déconstruction ce qui permettra de soutenir et développer la filière de recyclabilité des matériaux.

La méthode

L’amélioration de la performance environnementale d’un bâtiment s’appuie sur la réduction de ses impacts environnementaux tout au long de son cycle de vie (de la production des éléments le composant à sa démolition).

Cette évaluation se base sur le principe de l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) et en grande partie sur la norme NF EN 15978.

Suivant la méthode employée (simplifiée ou détaillée), le nombre d’indicateurs à calculer varie de 9 à 28. Ces indicateurs environnementaux sont déterminés pour chacune des phases du cycle de vie d’un bâtiment relatif et leur calcul est décomposé en quatre contributeurs :

Indicateurs environnementaux

Les impacts environnementaux du bâtiment sont obtenus en sommant les impacts environnementaux des contributeurs. Les bénéfices environnementaux liés à l’export d’énergie et à la valorisation des produits au-delà du bâtiment peuvent également être valorisés dans le calcul.

Calcul de l’impact environnemental d’un composant

Le calcul de l’impact environnemental d’un composant, d’un service ou d’une consommation est réalisé en associant une donnée environnementale à une quantité précise :

Exemple du calcul de l'impact environnemental d'un composant

Exemple du calcul de l’impact environnemental d’un composant